== One rule a day keeps the bad sub away ==

102 posts in this topic

Posted

Index des posts de ce topic :

Italique
Majuscule accentuée
Chiffres et unités de mesure
La boîte à outil du traducteur débutant

 

Cette rubrique sert de guide pour les sous-titreurs les plus chevronnés.
Toutefois, ces règles peuvent ne pas être suivies sur addic7ed en raison de leurs spécificités trop pointues pour un site de fansub. Celles-ci seront signalées dans le texte, au besoin.
Source principale : Petit dictionnaire d’orthographe et de typographie pour le sous-titrage de DioKuan.

 

 

 

ITALIQUE

 
Remarque : romain est le terme qui désigne un caractère qui n'est pas italique.
 
1. Les emplois traditionnels de l’italique.
 
a. Citations, mots ou expressions laissés dans une langue étrangère
Je dois me dépêcher : time is money, n’est-ce pas ?... Carpe diem est ma devise. 
Elle aimait répéter : « Wait and see ! » J’aurais ta peau, cabrón ! Reste cool, bro.
Il est préférable d’enfreindre cette règle plutôt que de sacrifier la lisibilité du sous-titre : les sous-titreurs qui, dans le fansub, conservent les suffixes du japonais (-san, -kun, -sama, -dono...) ne doivent évidemment pas les mettre en italique, pas plus que des termes non traduits qui reviennent souvent dans l’épisode et qui sont considérés comme étant pleinement intégrés au vocabulaire du spectateur (ramen, shinigami, aniki, senpaï...).
     Même s’ils ne sont pas traduits, les organismes, fêtes, manifestations sportives... restent en romain :
le Super Bowl, le Foreign Office, Thanksgiving, la Branford High School, le rapport Doing Business, la Canadian Superior Energy, la Global Foundation for Management Education, le Central Bureau of Investigation.
Remarque. — Dans un texte en français, les particularités typographiques des langues étrangères doivent être adaptées selon les règles françaises :
Comprende ? (et non ¿ Comprende ?Where is it ? Tell me ! (et non Where is it? Tell me!)

Les mots étrangers qui ont été francisés restent en romain. Il n’est pas toujours évident de décider s’ils font partie du français à part entière. On peut considérer que c’est le cas s’ils figurent dans les dictionnaires, auquel cas ils s’écrivent normalement sans italique :

manga, black-out, baby-sitter, fast-food, has been, sandwich, match, boss, antipasti, paella, scénario, imprésario, muesli, samouraï, quatuor, visa, duplicata, ultimatum...

Concernant les citations en français : Les guillemets sont le procédé le plus répandu dans l’usage pour les citations. La raison en est sans doute qu’un texte encadré de guillemets se lit plus facilement qu’un texte en italique. Il faut dire aussi que l’emploi de l’italique complique la tâche de présenter clairement les citations doubles ou les citations étrangères. Certains préfèrent néanmoins l’italique. L’important est d’annoncer les citations clairement et d’être uniforme tout au long du texte. L’emploi des guillemets est encore plus souhaitable lorsque le texte comporte déjà d’autres éléments en italique, ou lorsqu’il contient de nombreuses citations ou des citations en langue étrangère, car l’italique pourrait devenir fatigant à lire.

 

b. Les titres d’œuvres (roman, essai, film, série ou émission télévisée, chanson, tableau...) et de journaux (mais pas les titres d’articles ou de chapitres, qui se composent en romain et entre guillemets)

Et si c’était vrai est à la littérature ce que Vercingétorix est au cinéma : une belle bouse. J’ai lu, dans le Washington Post, qu’on a volé le Déjeuner sur l’herbe d’Édouard Manet... Il a participé à Qui veut gagner des millions ?

Remarque. — Lorsqu’il y a plusieurs niveaux de titres qui sont cités conjointement, il est préférable de faire la distinction : le niveau supérieur s’écrit en italique ; le sous-ensemble, en romain et entre guillemets :

Le titre « Crise de nerfs » est tiré de l’album Les Doigts de l’homme. Le poème « Clair de lune » se trouve dans Alcools. En 2004, Rolling Stones [italique : il s’agit du magazine, pas du groupe] a classé Smoke on the Water [italique au titre de la chanson, car le titre de l’album auquel elle appartient n’est pas cité conjointement] à la 426e place des meilleurs morceaux de tous les temps.

 

c. Les lettres de l’alphabet isolées, notamment dans les énumérations horizontales (la parenthèse reste en romain)

Mettre les points sur les i. Le schéma c illustre ce théorème. Le côté a du triangle est plus petit que le côté b. Ton m est mal écrit, on dirait un n. Je voudrais a) que tu fasses tes devoirs ; ) que tu te brosses les dents ; c) que tu cesses de m’embêter. (il n'y a pas d'espace entre le b et le ) mais ici sur le forum, collés, ils forment un smiley...)

Dans certains cas, la majuscule en romain est requise : quand on fait allusion à la forme ou au dessin de la lettre, et dans certaines abréviations :

un carrefour en Y, un virage en S, une croix en T, des oiseaux volant en V...

le jour J, l’heure H, le temps T, le système D, à la vitesse grand V...

déposer plainte contre X, un film (classé) X, une bombe H, une bombe A, un plan B, un film de série B, un film en 3 D...

On peut utiliser l’italique pour souligner un ou plusieurs termes (utilisation libre, mais il ne faut pas en abuser) :

C’est le produit de l’année ! Tu comptes vraiment braquer cette banque ? Elle s’est volatilisée sous mes yeux. Je le veux immédiatement, c’est compris ?

 
d. Les notes de musique
Une sonate en do majeur ou en fa dièse. Donner le la. La clé de sol... 
 
e. Les noms propres de véhicules (bateaux, avions, trains, engins spatiaux...)
L’Erika a fait naufrage en 1999. Le Marseille est à quai. La locomotive Jura est ancienne.
La navette Columbia a explosé au décollage. Le Redoutable est en mission.
 
f. Les autonymes, c’est-à-dire les mots ou expressions qui se désignent eux-mêmes (leurs définitions sont placées entre guillemets)
Sais-tu que infanterie a d’abord signifié « enfant soldat » ? Écrivez aberration.
 
 
 
2. Les emplois de l’italique spécifiques aux sous-titres
 
a. Les voix off et les voix « déformées » : discours narratifs, téléphone, radio, télévision... Les voix intérieures, exprimant les pensées du personnage, se mettent aussi en italique. On évitera cependant d’étendre l’italique aux discours de personnages hors champ (invisibles à l’image mais présent dans la scène). Sachez cependant que sur Addic7ed, beaucoup suivent les règles de l'italiques à l'anglaise, en mettant en italique lorsque le personnage parle hors champ. Si vous décidez d'appliquer la règle française, veuillez effectuer un travail d'unification.
 
b. Les textes qui n’ont pas été écrits par la personne qui les lit (textes épistolaires, messages, extraits de livres...)
 
c. Les paroles des morceaux chantés par des personnages (titres d’une comédie musicale, chants révolutionnaires dans un film historique...), qui doivent être traduites si elles apportent une information complémentaire ou indispensable au récit (il est rare d’avoir à traduire les paroles des chansons appartenant à la bande-son).
Remarque. — Les chansons et poèmes obéissent à une même règle : capitale initiale au début de chaque vers et aucun signe de ponctuation autre que ceux de l’auteur.
 
 
 
3. Ponctuation et italique
 
Après un passage en italique, la ponctuation se met en italique uniquement si elle appartient à ce passage et non au reste de la phrase :
J’ai lu, dans Studio, qu’Emir Kusturica a terminé le tournage de Promets-moi. (Le point final et la virgule après Studio restent en romain, car ils n’appartiennent pas au titre qui les précède.)
Tu lis Studio ? (Le point d’interrogation est en romain : il appartient à la phrase, pas au titre du magazine.)
J’ai été voir Soyez sympa, rembobinez. Je lis Quo Vadis ? (La virgule et le point d’interrogation, faisant partie des titres, sont en italique.)
 
 
4. Le surnom
 
En règle générale, on met une majuscule aux mots qui caractérisent un surnom (nom ajouté ou substitué à un prénom ou à un patronyme) ou une appellation métonymique, tels les noms et les adjectifs, et on utilise la minuscule pour les articles ou les mots grammaticaux, comme les prépositions. Les surnoms et les appellations métonymiques sont toujours écrits en romain, et non en italique, et il est possible de les insérer entre guillemets, particulièrement lorsqu'ils sont peu connus et qu'ils n'apparaissent pas fréquemment dans un texte. 
3 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Merci Taytoy pour cet exposé on ne peut plus clair, précis et exhaustif !

Rares sont les gens qui maîtrisent aussi bien les nuances et subtilités de la typographie. J'y suis personnellement très sensible mais reconnais avoir toujours des petites choses à apprendre ou à réviser pour me perfectionner. Donc bravo pour cette mise au point, et plus généralement pour tes contributions dans cette rubrique !

 

Je reviens sur le dernier cas que tu évoques au point c.

 

On peut utiliser l’italique pour souligner un ou plusieurs termes (utilisation libre, mais il ne faut pas en abuser) :

            C’est le produit de l’année ! Tu comptes vraiment braquer cette banque ? Elle s’est volatilisée sous mes yeux. Je le veux immédiatement, c’est compris ?

 

Je me suis justement posé la question il y a quelques jours face à un sous-titre dont la VO était :

So YOU do it.

 

Je trouve très bien la transcription qui a été faite en VF (par toi, d'ailleurs ;)) :

Alors vous allez le faire.

 

Cependant, je me suis demandé après cela, de façon plus générale, s'il revient aux sous-titres de rendre compte du ton sur lequel telle ou telle phrase est énoncée. Dans une version non Hi, en tout cas, le spectateur entend bien ce ton et j'ai tendance à croire qu'il n'a aucune difficulté à le reporter mentalement sur le sous-titre qu'il est en train de lire. Et même pour une version Hi, le langage corporel des acteurs en dit souvent beaucoup (mais je suis mal placée savoir si c'est suffisant).

 

Personnellement, je crois que je n'aimerais pas trop lire des sous-titres qui chercheraient à "mimer" le ton avec des italiques. Je te rejoins donc sur l'idée de ne pas en abuser, car ça peut devenir un peu pénible dans une discussion animée, où de nombreux mots sont prononcés de façon insistante.

Par exemple : Arrête ! Ça suffit, je te dis que non !

 

Sinon, je serais tentée d'ajouter un point g) à ton inventaire : on met également en italique la citation littérale d'un extrait de texte ou d'un propos rapporté, placé entre guillemets, si cet extrait ou ce propos peuvent constituer une phrase à part entière. En revanche, on ne met pas d'italique lorsqu'on ne cite qu'un mot ou une expression isolés.

C'est en tout cas sinon une règle, du moins un usage que nous appliquons dans l'édition scientifique et qui a le mérite de bien mettre en valeur les citations.

 

Exemples :

J'aime bien cette petite phrase de Jules Renard : « L'accent circonflexe est l'hirondelle de l'écriture ».

 

Les personnes interviewées admettent qu'elles regardent « souvent » ou « très souvent » des séries et des films étrangers. L'une d'elles signale qu'elle « ne supporte pas les versions doublées en français, qui dénaturent trop souvent la version originale » alors qu'une autre affirme au contraire qu'elle n'a « jamais pu suivre en entier un film sous-titré, qui focalise le regard sur le texte au lieu de l'image, et [lui] fait perdre le fil de l'action ».

 

À noter au passage : les guillemets typographiques marquent le début et la fin de la citation, mais ils n'en font pas partie eux-mêmes, donc ils restent en caractères romains.

 

Ceci dit, ce cas de figure doit être assez rare dans les sous-titres...

 

Bonne soirée et rendez-vous demain pour les guillemets :D !

 



 

2 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Alice36

 

De rien, vu que certains se posent des questions très précises, autant s'amuser via une lecture du type fun facts dans ce topic. J'imagine que ce ne doit pas être "fun" pour certains...

 

Je m'attache à compiler ces informations via des ouvrages trouvés ici et là, ou via mon expérience professionnel où je côtoie de près le monde de l'édition. Je peux seulement dire que les références sont sérieuses ; en effet, j'évite Wikipedia, même si dans l'ensemble, le contenu est plus qu'acceptable. J'ajouterai parfois une petite note, car bien que ces règles existent, elles ne sont pas taillées dans la pierre :

 

« Il n’y a pas de “code” typographique. Plus important encore : les conventions orthotypographiques ne se trouvent pas que dans les prétendus “codes”... Quantité de conventions dites typographiques ne dépendent plus des seuls “typographes” (au sens large)... même si ce sont leurs prédécesseurs qui les conçurent et, heureusement, les imposèrent. Là réside l’erreur fondamentale de ceux qui veulent “réformer” un machin qui n’existe pas... ou “moderniser” un ensemble de conventions qui ne dépendent plus d’eux depuis longtemps.
« Cela ne signifie pas qu’il faille se résigner au vieillissement et à la détérioration du système... mais, si tu veux mon avis, tant qu’ils raisonneront en termes de “code typographique”, ils seront condamnés aux réunions stériles et à l’échec. C’est une vision de garagiste. Ah ! y a un truc qui fait un bruit bizarre ici, on répare ou on change la pièce. »
Jean-Pierre Lacroux à Typographie, le 25 janvier 2000.

 

Ou plus simplement :

 

« Les coutumes les plus absurdes, les étiquettes les plus ridicules, sont en France et ailleurs sous la protection de ce mot : “C’est l’usage”. »
Nicolas de Chamfort, Maximes et Pensées.

 

Par ailleurs, j'adapterai ces posts au sous-titrage qui possède des règles simplifiées pour le confort de l'oeil. Parfois, j'énoncerai des principes, on va dire, « propres » à Addic7ed, étant donné que l'interface de traduction ne nous permet que peu de marge.

 

Concernant l'italique dans les mots soulignés, oui, on évite la surenchère, car cela devient illisible et souvent inutile. Cependant, bien que nous ayons le son pour comprendre les inflexions de la voix, il n'est pas toujours évident pour les non-anglophones de comprendre le mot accentué de la réplique. C'est donc à chacun de juger de son utilité.

 

En ce qui concerne la combinaison guillemets et italique, le cas est rare en littérature classique/populaire, car il me semble que c'est une redondance, un double emploi, une tautologie typographique (...?). Mais il est à noter que l'usage peut varier selon les milieux spécifiques comme l'édition scientifique, et ce pour marquer un plus grand contraste entre les « données » (comme je l'interprète pour ton « souvent ») et le reste.

 

Je m'expliquerai dans le nouveau post qui arrive sous peu... (si j'y arrive !)

2 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Bonjour, il y a également un cas un peu particulier où l'italique doit être employé, c'est pour un nom scientifique d'espèce (le nom en latin, quoi).

Le premier mot a une majuscule, le reste en minuscule et le tout en italique

Exemple Escherichia coli

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Bonjour,

 

Le point 1. a. englobe ton exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Taytoy, merci beaucoup pour cette rubrique. Quelle bonne idée !

Non seulement tu nous fais réviser l'italique, mais en plus ça permet de se remémorer que les mêmes dictons existent en anglais et en français.

Du coup, je suis allée corriger des emplois injustifiés que j'avais fait de l'italique (Rose Bowl, et personnage hors champs mais présent dans la scène).

J'avais pourtant lu et relu ce passage du DioKuan, mais sans doute est-ce en corrigeant ses propres erreurs que l'on mémorise le mieux les règles… et je suppose que c'est un de tes objectifs.

J'attends la suite avec intérêt.

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Index des posts de ce topic :

Italique
Majuscule accentuée
Chiffres et unités de mesure
La boîte à outil du traducteur débutant

 

Cette rubrique sert de guide pour les sous-titreurs les plus chevronnés.
Malgré ma bonne volonté, le temps me manque et l'article sur les guillemets (beaucoup plus complexe) est postposé jusqu'à nouvel ordre    :(

 

 

MAJUSCULE ACCENTUÉE 

 

Remarque : ne pensez pas seulement aux majuscules en début de phrases, mais aussi aux annotations pour malentendants pour lesquelles tout doit être en majuscule.

1. Pourquoi des accents aux majuscules ?

En grammaire française, l'accent a pleine valeur orthographique. Son omission est une faute.

Certains dise qu'il en faut, d'autres non, et pourtant, la pseudo-controverse sur les accents sur les majuscules n'a pas lieu d'être. L'Académie française, avec tout ce qu'elle a de repoussant, préconise à juste titre l'utilisation de ces satanés accents, tout simplement parce qu'il y a une logique derrière.

Pourquoi ?

a. Version courte

Parce que sans accent, certaines phrases peuvent être sources de malentendus :

  • DES PARENTS INDIGNES = indignes ou indignés ?
  • UN INTERNE TUE = interne ou internétue ou tué ?
  • SECRETE = secrète (qui est secret), sécrète (qui sécrète) ou sécrété (qu'on a sécrété)

Alors pourquoi l'idée de ne pas mettre d'accent sur les majuscules reste aussi tenace, et quelle est son origine ? Eh bien les machines à imprimer, à écrire et plus tard, les ordinateurs et autres traitement de textes venaient à l'époque principalement des pays anglo-saxons d'où l'absence d'accent aux majuscules. Et depuis, bien que tout cela soit résolu, c'est la grosse flemme... Qui se préoccupe d'écrire avec ces accents à l'ère des textos ?

 

b. Version longue

Vous voulez tout savoir sur l'origine des accents, découvrir que je fais d'énormes ellipses et raccourcis en vous expliquant ce sujet hautement controversé ? Avoir d'autres exemples ambigus et alléchants tels que "LE BEURRE SALE EST LIQUIDE" ? Savoir que le grammairien parle de majuscule et minuscule alors que le typographe parle de capitale et de bas-de-casse ? Alors c'est par ici !

Par ailleurs, vous vous demandez pourquoi diable j'ai décidé d'inclure ci-dessous la ligature Œ dans un article sur les accents ? Parce que... je suis une feignasse et ne me vois pas écrire un post rien que sur les ligatures. Par contre, si vous voulez connaitre la différence entre Œ, OE et Oe, c'est par ici !

 

2. Encodage

a. Windows

Rester appuyé sur la touche Alt + séquence de chiffre

Pour À par exemple, on fait comme suit : appuyer sur "Alt" (rester enfoncée) et taper "183"

— La touche Alt ressemble à ceci (cet article doit parler aux plus novices aussi...) :

9586433620_32cd77b7a1_o.jpg

— Les chiffres correspondants pour les accents sont :

(en vert, les plus courants)

Á = Alt + 181
 = Alt + 182
À = Alt + 183 (accent grave, celui qu'on utilise)
Æ = Alt + 146
Ä = Alt + 142
Ç = Alt + 128
É = Alt + 144
Ê = Alt + 210
È = Alt + 212
Ë  = Alt + 211
Π= Alt + 0206
Ô = Alt + 226
Œ = Alt + 0140
Û = Alt + 234
Ù = Alt + 0217
Ü = Alt + 0220

Il existe deux types de chiffres pour chaque raccourci, à 3 et à 4, et sont issus du standard Unicode, passons...

Pour plus de raccourcis, par ici.

 

b. Mac

Le système Mac possède une différente philosophie d'encodage. Les raccourcis pour les accents les plus communs sont simples et logiques tandis que les accents rares sont relégués aux contorsionnistes et aux pianistes. Ce qui suit semble compliqué vu les différentes manières mais c'est en somme une façon hiérarchique de procéder, et une fois acquis, cela évite de devoir retenir des séquences de chiffre non mnémotechniques telles que sous Windows.

Attention, cette méthode s'applique pour le clavier français standard (non numérique).

 

— Les différentes touches utilisées :

9586784354_e84c100631_o.jpg

 

1)  Pour les plus communs, utiliser les touches accents gravecirconflexe et tréma ( ` ^  ¨ ) , comme on le fait habituellement en minuscule, à la seule différence qu'ici, après avoir tapé l'accent, on encode la lettre en majuscule (Maj + lettre). 

(en vert, les plus courants)

Pour Â par exemple, on fait comme suit : appuyer sur ^ puis sur Maj + a

À Â Ä È Ê Ë ΠҠԠ֠٠۠Ü

2)  Pour d'autres, utiliser Caps Lock  +  la lettre minuscule

Pour À par exemple, on fait comme suit : appuyer "Caps Lock" (rester enfoncée) et taper "à"

À È Ù Ç

3) pour le reste :

Œ = Alt + Maj + o
Æ = Alt + Maj + a
Á É Ó Ú (accent aigu ´  ) =  Alt + Maj + &, puis taper la majuscule 

Il y a encore bien d'autres manières, mais passons aussi...

Pour plus de raccourcis, par ici.

 

c. Au secours !

Sachez que cette étape est importante si vous voulez vous améliorer dans le traitement de texte avancé. Il est primordiale de savoir maitriser ces raccourcis pour arriver à un stade où vous ne devrez même plus chercher ou réfléchir à l'encodage de ces données. C'est un langage qui ne diffère pas de l'apprentissage de la dactylographie de base. Personne ici ne réfléchit à la manière de taper "oui" par exemple. Il suffit d'une immersion d'une semaine et vous finirez par vous apercevoir que le temps gagné et le fait de ne pas devoir couper sa concentration en allant faire une recherche sur Google sont salutaires.

Si cependant, vous ne vous en sortez pas, vous avez toujours l'affichage de caractères spéciaux dans ces deux systèmes d'exploitation — Windows / Mac. Ou encore, il vous reste à copier ces lettres dans un logiciel de traitement de texte, et d'ouvrir le fichier que vous avez créé chaque fois que vous en aurez besoin ou de chercher une page sur Internet qui affichera tous les caractères spéciaux et de laisser cette page ouverte durant votre travail.

Un travail efficace s'accompagne d'outils adéquats. Il existe bon nombre de claviers hors standards. Ces outils sont déconseillés car peu adaptés aux exigences du traitement de texte avancé. Inutile de savoir faire la différence entre -, – et — (quart de cadratin, demi, etc.), car ces claviers en sont incapables. Il faut donc aller chercher des "astuces" qui, bien que résolvant le problème, ne fait office que de patch. Le plus simple sera alors l'ami Google et le copier-coller.

 

4 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Index des posts de ce topic :

Italique
Majuscule accentuée
Chiffres et unités de mesure
La boîte à outils du traducteur débutant

Cette rubrique sert de guide pour les sous-titreurs les plus chevronnés.

Ces normes sont décrites dans le « Recueil de normes ISO : Grandeurs et unités » 3e Éd., International Organization for Standardization, Genève, Suisse, 1993, 345 p., ISBN 92-67-10185-4.
 
 
 
 
CHIFFRES ET UNITÉS DE MESURE
 
Les exemples en vert sont recommandés, ceux en rouges, interdits.
 
Rappel général :
  • En anglais principalement, le séparateur des centaines est la virgule, et celui des centièmes, le point : "7,000.00". En français (de n'importe quel pays), l'expression doit normalement s'écrire "7 000". Un montant d'argent qu'on écrirait en anglais "$10,567.34" s'écrira en français "10 567,34 $".
  • Seuls les nombres à caractère cardinal prennent une espace (idéalement fine) entre les tranches de trois chiffres. Les nombres à caractère ordinal comme les années, les numéros de maison, de page, etc. ne prennent aucunes espaces intercalaires. 
11 624 voitures
 
Mais :
 
l'an 2000
le matricule 37983491
Elle habite 11624, rue Simonis.
  • Conversion

Si c'est de l'ordre d'une information scientifique, la conversion devra être faite

Cela dépendra cependant de cas spécifiques où le nom de l'unité importe : on ne traduira pas les oeuvres Fahrenheit 9/11 par Celsius 9/11 par exemple, ou Fahrenheit 451 en Celsius 233.

 

1. L'écriture des unités de mesure

a. Les unités de mesure s'écrivent en totalité lorsqu'elles :

- ne sont pas précédées d'un nombre

- sont précédées d'un nombre écrit en lettres
 
Il blanchit des tonnes d'argent sale. 
Il parcourut trente kilomètres en six heures

b. Lorsque les unités de mesure sont précédées de chiffres, elles seront : 

- abrégées dans des travaux comportant de nombreuses indications chiffrées (thèse scientifique), 

- en totalité dans les ouvrages en comportant peu (roman). 
 

c. Les unités provenant de nom propre, s'écrivent sans majuscule et s'accordent en nombre. 

Leurs symboles commencent par une majuscule et ne s'accordent pas en nombre.
(ATTENTION, la marque du pluriel n'intervient qu'à partir de 2) 
 
deux centimes  2 c 
dix ampères  10 A 
un mètre  1 m 
10 francs  10 F 
un pascal  1 Pa 
un mètre et demi  1,5 mètre 
 

d. Lorsque le nom qualifie une échelle en degrés, il porte une majuscule. 

15 degrés Celsius 15 °C 
 

e. Lorsqu'une unité est le produit de deux autres, celles-ci sont séparées par un trait d'union. (Règle française non reconnu par le BIMP et l'ISO) 

un newton-mètre  1 N·m 
 

f. Lorsque l'unité possède un trait d'union, les deux noms portent la marque du pluriel. 

des coulombs-volts 
 

g. Lorsqu'une unité est le quotient de deux autres, littéralement, on écrit : 

kilomètre par heure 
 

h. On ne doit pas mélanger les unités littérales et symboles. 

km/h, km/heure 
 

i. Une espace fine insécable (ou une espace "normale" sur addic7ed) matérialisée ci-dessous par "_", sépare toujours le nombre (écrit en chiffres ou en lettres) de l'unité (écrite en totalité ou abrégée) sauf pour les valeurs angulaires degré, minute et seconde. 

12_m - 12_mètres - 40_%
12°20'14''
 
 
 
2. L'écriture des symboles des unités de mesure

a. Les symboles ne portent jamais de point ni de marque du pluriel.

15 km, 15 kms 
25 F/kg, 300 kV, 100 MHz 
 

b. Les symboles d'unités commencent par une minuscule sauf si le nom de l'unité dérive de celui d'un savant. 

1 m, 10 Hz20 Torr ou 20 torrs 
 

c. Lorsqu'une unité est le produit de deux autres, les symboles sont séparés par une espace fine insécable ou un point situé à mi-hauteur. 

un newton-mètre1 N·m
 

d. Les symboles se placent à droite de la valeur, séparés d'une espace fine insécable matérialisée ci-dessous par "_". 

18,7_°C20,5_F0,86_€ 
20 F 50, 20f50, $20, 99F99

 

e. Les sous-multiples d'unités non décimales s'écrivent à la suite sans ponctuation. 

12 degrés 14 minutes 4 secondes 
10 heures 25 minutes 
12° 25' 8" 
10 h 25 min 
cas particulier des coordonnées géographiques : 45°24',6 N - 123°48',5 E
 
 
3. L'écriture des nombres

a. La partie entière d'un nombre est séparée de la partie décimale par une virgule. 

3,14159, 2.54 
 

b. Les fractions matérialisées par une barre oblique ne prennent pas de e

3/8, une carte au 1/500 000 
3/8e, une carte au 1/500 000e (pas d'exposant sur l'interface de ce forum)
 

c. Mille 

 - mille (adjectif numéral) est toujours invariable. Dans le cas de date, mille peut s'écrire mil, s'il est suivi et non précédé d'autres nombres (restriction à 1001 - 1999). Cet usage est strictement réservé aux textes littéraires tels, les actes notariés, poésies, pièces d'archives... 
- mille (nom commun) prend la marque du pluriel.
 
des milles marins
 

d. Les numéros d'ordre (ordinaux) restent en capitales d'imprimerie.

la Ve République, les XXes OlympiadesJean IerÉlisabeth Ire, 4ème 
exception : Premier et Second Empire 
 
Attention à ne pas confondre premier, Ier avec primo, 1°
 

e. Les millénaires et siècles s'écrivent en petites capitales suivies d'un e. 

XXIe siècle, IIIe millénaire 
 
 
f. Les nombres s'écrivent par tranches de trois chiffres (en partant de la virgule séparées par une espace fine insécable). 
 
74 568,485 23     15.000,00 
 
 
g. Les nombres faisant office de numérotage (cardinaux) sont formés de chiffres collés. 
 
la page 1546 de l'édition de 1998
 
 
h. Dimensions, espace avant et après le x.
 
 7 m x 6 m x 4 m     7 x 6 x 5 m 
 
 
 
4. Unités - style roman
 
Les symboles d'unités et leurs préfixes s'écrivent en style roman. 
 
m = mètre
g = gramme
L = litre 
ha = hectare
MHz = mégahertz 
 
 
 
Références :
Ces normes sont décrites dans le « Recueil de normes ISO : Grandeurs et unités » 3e Éd., International Organization for Standardization, Genève, Suisse, 1993, 345 p., ISBN 92-67-10185-4. Une version en langue anglaise est également disponible. 
La Norme ISO 31 intitulée « Grandeurs unités, symboles, facteurs de conversion » est formée de 14 parties correspondant à diverses branches des sciences physiques. 
La Norme ISO 1000 : 1992 mod. 11/1998 se rapporte plus aux unités SI et aux règles générales d’écriture, elle est intitulée "Unités SI et recommandations pour l'emploi de leurs multiples et de certaines autres unités". 
 
En France, l’équivalent de la norme ISO 31 sont les normes AFNOR X02-001 et X02-201 à 213 et celles de l’ISO 1000, NFX02-003, 004 et 006 décrivant les règles générales d’écriture 
des nombres, des unités et des symboles.  
 
Cette page est extraite d'un site concernant les unités de mesure dont l'adresse est : http://www.utc.fr/~tthomass/Themes/Unites/index.html
 
4 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

On se demande bien ce qui t'as poussé à faire ce post...
Pour les siècles, bon courage pour les petites caps sur Addic7ed. :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Merci pour la piqure de rappel !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

De rien, tu remercieras mes poumons qui durant la rédaction ont bien inhalé une des fameuses mamelles dont tu parles.

 

Pardon my french.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

… mes poumons […] ont bien inhalé une des fameuses mamelles…

Pardon my french.

 

:D Est-ce un trope, une métaphore, une hypallage, une catachrèse ou un barbarisme ? :$

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

un euphémisme ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

One tip a day, you supplied us for a decade, taytoy

Encore un faux ami. Sale traître. Pas toi, decade. :D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Ah, les figures stylistiques... un bonheur. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Après avoir gratté quelques heures de sommeil et mes croûtes d'eczéma, j'offris à taytoy un cadeau sans pareil, un délicieux zeugma. :ph34r: 

 

 

(trop tôt pour tenter l'alexandrin et le haïku ne rime pas)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Je vous salue tous, "barbarisme, euphémisme et zeugma". J'attends que HBO en fasse une série.

 

+1 à tous.

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

8 people like this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Merci pour cet excellent article Taytoy !

1 person likes this

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posted

Passionnant ! Merci ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now

  • Member Statistics

    20,170
    Total Members
    6,268
    Most Online
    Newest Member
    Annon Amos
    Joined 02/18/2019 7:58 PM